Atelier:Pour une transformation rapide aux technologies d’éclairage écoénergétiques

08.06.2021
Add this: 

Le paysage énergétique Tunisien a subi durant la dernière décennie des transformations majeures marquées par une baisse significative de la production d’hydrocarbures et une croissance continue de la consommation d’énergie en dépit d’une croissance économique relativement faible. Le déséquilibre croissant entre les ressources et les besoins énergétiques a engendré un déficit qui a atteint 62% de la demande d’énergie primaire en 2020. Il est clair que l’efficacité énergétique est devenue un des sujets clefs pour tous les domaines d’activités avec un potentiel d’économie considérable pour la Tunisie. Le secteur résidentiel en fait partie, il ne cesse de devenir l’un des premiers secteurs de consommation avec un accroissement continu des besoins sur les dernières années.

C’est dans un contexte d’efficacité énergétique que la transition vers un éclairage efficace en Tunisie présente un potentiel d’économie d’énergie important, notamment par l’élimination des lampes à incandescence et leur remplacement par des technologies plus efficaces. Cela représente une des solutions les plus directes et les plus économes pour réduire de façon significative les consommations et émissions des GES associés.

C(est dans ce cadre que , l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l'Energie (ANME) a lancé lundi 7 juin, le projet de transformation rapide du marché tunisien aux technologies d’éclairage écoénergétique. 

Ce projet d'envergure vise essentiellement à promouvoir l’utilisation des équipements d’éclairage écoénergétique dans les foyers, les différentes entreprises et l’éclairage public, étant donné que cette technologie permettra d’économiser près de 80% de l’énergie. Il ambitionne également d'interdire à moyen terme la commercialisation des équipements d’éclairage énergivores. 

Le directeur général de l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l'Energie, Fethi Hanchi, rappelle dans ce sens que la réalisation de ce projet s’étalera sur trois ans, visant surtout à renforcer la stratégie nationale de transition énergétique, vers un éclairage efficace et efficient. 

L’Agence Nationale pour la Maîtrise de l'Energie s’emploie durant la période de la réalisation de ce projet, à organiser ce secteur et à améliorer la qualité des équipements tout en réduisant leur coût pour généraliser leur usage par la suite. 

D'ailleurs, le directeur de la rationalisation de la consommation de l'Énergie à l’ANME Oussama Nagati, a fait savoir que près de 4 millions de lampes économiques (LED) seront distribuées aux familles qui ne consomment que moins de 150 kw par mois. Notons que le projet est financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), pour un coût d’investissement de 2,7 millions de dollars.

  • 30%
    Taux de pénétration des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2030
  • 30%
    Réduction de la demande d’énergie primaire en 2030 par rapport à un scénario tendanciel
  • 41%
    Réduction de l'intensité carbone en 2030 par rapport au niveau de 2010

Bénéficiez d’une formation qualifiante en photovoltaïque

Trouver un centre de formation

nos partenaires