Les différents bâtiments que nous utilisons dans notre vie quotidienne, que ce soit notre habitation, notre lieu de travail ou bien les bâtiments de santé, de commerce, d’éducation, de culture, de tourisme, consomment de l’énergie. Cela demeure nécessaire pour répondre divers besoins du quotidien tels que les besoins de chauffage, de refroidissement, d’eau chaude sanitaire, de ventilation, d’éclairage, de cuisine et de conservation des aliments, etc. La somme de cette consommation en Tunisie représente 27% de la consommation finale d'énergie, un pourcentage qui tend à augmenter dans les prochaines années.

Le secteur du bâtiment représente un fort potentiel d’économie d’énergie qui peut atteindre 56% d’ici 2030.

Pour atteindre cet objectif, l’intervention de l’ANME dans ce secteur couvre les différentes phases d’usage des bâtiments : de la conception jusqu’à l’exploitation en utilisant des instruments variés tels que l’instrument réglementaire, normatif et incitatif.

L’ensemble de ces interventions peuvent être regroupées en deux types, à savoir :

‒        L’efficacité énergétique passive qui englobe toutes les actions visant à accroître les qualités intrinsèques d’un bâtiment (orientation, isolation, étanchéité, etc…).

‒        L’efficacité énergétique active qui comprend toutes les actions d’optimisationdes systèmes énergétiques et des usages (technologies performantes, instruments de régulation, comportement, etc…).

Les programmes phares dans ce secteur sont l’audit énergétique sur plan et l’audit énergétique de l’existant. Ils sont associés à des mesures réglementaires comme la réglementation thermique des bâtiments et la certification énergétique des équipements électroménagers.

L’ANME mène, également, des actions d’accompagnement des entreprises tertiaires dans l’étude et la mise en place des projets de cogénération. Elle les assiste aussi dans le processus de certification en Système de Management de l’Énergie – SME -  selon la norme ISO50001 ainsi que la labellisation des bâtiments selon le Label Tunisien EcoBât. L’ANME veille en même temps à concevoir des mécanismes spécifiques afin d’offrir des solutions d’économie d’énergie aux ménages tunisiens compte tenu de leur répartition géographique

Pour les secteurs diffus comme celui du résidentiel, l’ANME veille à concevoir des mécanismes spécifiques afin d’offrir des solutions d’économie d’énergie aux ménages tunisiens.

  • 30%
    Taux de pénétration des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2030
  • 30%
    Réduction de la demande d’énergie primaire en 2030 par rapport à un scénario tendanciel
  • 41%
    Réduction de l'intensité carbone en 2030 par rapport au niveau de 2010